L’acquisition de la citoyenneté athénienne

Au Ve siècle avant J.-C., les Athéniens élaborent des principes et des pratiques de gouvernement qui impliquent la participation des citoyens à toutes les décisions. C’est la démocratie. Mais cette démocratie, limitée aux hommes, refuse de s’ouvrir aux étrangers et aux femmes. De plus elle repose largement sur le travail de nombreux esclaves. 1°partie:Le rôle et les obligations du citoyen dans la cité Le citoyen a des obligations : Aimer sa patrie, en respecter les lois, la défendre, conforter sa puissance. Après avoir

effectué l’éphébie, tous les citoyens de 20 à 49 ans peuvent être appelés au combat. Les grands propriétaires dans la cavalerie, les classes moyennes dans l’infanterie lourde des hoplites, les plus pauvres dans l’infanterie légère ou comme rameurs sur les trières. La participation à la vie de la cité consiste pour les hommes à siéger au sein d’une assemblée «l’Ecclésia» qui se prononce par votation sur des motions faites part n’importe quel citoyen de l’assemblée. Cela se nomme la démocratie directe. L’Ecclésia peut une fois par an prononcer l’exil d’un citoyen ce vote est appelél’ostracisme (le nom vient du morceau de céramique «l’ostracon» sur lequel est inscrit le nom de la personne visée). Cet exil du citoyen signifie une privation totale ou partielle de ses droits civiques, cela se nomme l’atimie. Le rôle du citoyen est donc de participer à la vie publique de la cité et de permettre ainsi une vie sociale équilibrée donc durable dans le temps. L’Ecclésia a le pouvoir législatif, elle décide aussi de la guerre et sanctionne les «mauvais» citoyens. Il y a aussi l’Héliée qui est le tribunal populaire de la cité avec un tirage au sort pour désigner les citoyens juges appelés les Héliastes. La Boulée est un Conseil composé de 500 Bouleutes tirés au sort parmi les citoyens. Elle prépare le travail de l’Ecclésia.

2°partie:les conditions de base pour devenir un citoyen. Jusqu’en -451, pour être citoyen athénien,il faut être un homme né de père athénien, et avoir suivi l’éphébie de 18 à 20 ans, c’est-à-dire être capable de défendre la cité. L’éphébie est une formation militaire et civique qui permet à la cité d’assurer sa défense.Être éphèbe chez les Grecs anciens désignait un jeune homme ayant quitté l’autorité des femmes, puis encadréspar des magistrats appelés «sophronistes» qui les prennent en charge. La première année est consacrée à l’instruction des armes,la seconde se déroule dans les garnisons de l’Attique où les éphèbes participent aux travaux importants comme la construction des ponts. Une vérification finale d’aptitude déterminera ou non l’obtention de la citoyenneté athénienne. 3°partie:Les différentes étapes qui mènent à la citoyenneté D’abord il faut être un homme reconnu comme appartenant à la cité d’Athènes. Puis, il faut participer à la vie de la cité par l’Ecclésia, et tout ce qui s’en suit. A savoir la participation à l’Héliée ou à la Boulée ou à la Magistrature. Il faut également respecter la religion civique qui est polythéiste en participant aux fêtes comme celles des Panathénées. La démocratie s’est mise en place à Athènes petit à petit. Nous sommes passés de la tyrannie à la démocratie en passant par plusieurs étapes comme celles de l’oligarchie ou la démagogie. Nous nous rendons compte que la démocratie Athénienne est arrivée jusqu’à nous, malgré les 16 siècles qui nous en séparent. C’était donc très innovant pour l’époque,et nous n’avons pas trouvé mieux depuis!

par biodent | etudier.com